Critique de l'album Let The Dog Drive Home de TeiturDes îles Féroé, on ne connaît pas grand-chose. Perdues entre l’Ecosse et l’Islande, elles ont pourtant livré l’un des meilleurs albums pop de ces derniers mois, Let The Dog Drive Home. Les chansons de Teitur ont l’innocence de l’adolescence, la fraîcheur des premiers disques, la simplicité des plus grands. L’auteur-compositeur n’a en effet pas besoins d’artifices pour mettre en valeur sa musique : sa voie, sa guitare suffisent à faire passer une belle émotion. Certains lui reprocheront des chansons trop délicates, voire de trop frayer vers la pop pour midinettes, mais il serait dommage de bouder son plaisir devant ces chansons qui crèvent le cœur tout en évitant le pathos habituel.