Sophie Calle présente "Rachel, Monique" au Festival d'AvignonSophie Calle est une artiste accomplie, photographe, plasticienne…elle est l’une des artistes de l’art contemporain les plus intéressantes. Que ce soit par les matières utilisées, les sujets abordés ou la mise en scène, Sophie Calle surprend le public.

Insolente et scandaleuse, Sophie Calle est avant-tout une créatrice d’ambiance. Avec le livre « Aveugles« , par exemple, la photographe avait mis en scène son intimité, s’inventant des personnages : une femme de chambre dans un hôtel, une strip-teaseuse dans une baraque foraine…Sa manière de raconter et fabriquer des histoires en utilisant toute les formes d’arts : installations, photos, récits et vidéos…est très impressionnant. Pour cette oeuvre, elle avait pénétrer dans la vie de non-voyants, questionnant des personnes aveugles sur leur perception de la beauté…une belle réflexion sur l’absence et la disparition.

L’artiste étonne également par les sujets choisis lors de ses expositions. Sophie Calle avait, par exemple, basé toute une exposition sur la mort de sa mère au Palais de Tokyo en 2010. Une exposition riche. De nombreuses oeuvres différentes. Des émotions partagées avec l’artiste. A nouveau, l’artiste avait fait entrer les spectateurs dans son intimité, mettant en scène en drame personnel avec beaucoup de subtilité et d’intelligence.

Sophie Calle présente "Rachel, Monique" au Festival d'AvignonCette exposition constituée de photos, de vidéos, d’objets personnes et de textes courts qui s’appelle Rachel, Monique – clin d’oeil aux nombreux noms de sa mère – sera présenté à l’Eglise des Célestins lors du Festival d’Avignon. Une exposition qui choque. On peut y trouver, par exemple, le film des derniers instants de sa mère – l’artiste fait ressentir au public un moment insaisissable du passage dans l’au-delà avec grande délicatesse. Sophie Calle a également choisi d’exposer seize journaux intimes, confiés par sa mère et qui retracent les dernières années de sa vie entre 1981 et 2000. Elle les lira à certains moments de l’exposition.

Une exposition dont on ne ressort pas indemne, qui marque les esprits et qui est donc à voir pour tout spectateur présent lors du Festival d’Avignon. Immanquable !

Du 8 au 28 juillet 2012,
Église des Célestins à Avignon
de 11h à 18h

Sophie Calle présente "Rachel, Monique" au Festival d'Avignon