Qui est Mads Mikkelsen ?Mads Mikkelsen a succédé dimanche au palmarès du prix d’interprétation masculine du Festival de Cannes. L’acteur danois est éblouissant dans son rôle de père divorcé accusé à tort d’abus sur une fillette et qui se retrouve mis au ban de la société. Une performance hors du commun !

Mais comme pour de nombreux acteurs, tout n’a pas été facile pour le danois. Après une décennie passée à s’illustrer dans les salles de théâtres de son pays natal, il débute sur grand écran à l’âge de 30 ans. Accompagnant l’explosion de l’industrie cinématographique danoise, il se révèle en junkie au générique du sombre Pusher en 1996, puis devient une valeur sûre du cinéma scandinave. Il est ainsi à l’affiche, entre autres, de la série policière Unit 1, de la comédie policière Lumières dansantes (2000) ou encore de la comédie romantique Open hearts (2001).

Après avoir donné la réplique à Gérard Depardieu dans le drame Dina (2002), Mads Mikkelsen, acteur au visage fatigué et ténébreux, s’exporte à l’étranger. En 2003, il est à l’affiche de la production dano-espagnole Torremolinos 73. L’année suivante, alors qu’il est l’un des déjantés Bouchers verts, il franchit un cap supplémentaire et découvre Hollywood en incarnant Tristan dans Le Roi Arthur d’Antoine Fuqua.

Festival de Cannes

 En 2006, son physique intriguant devient, presque logiquement, l’écrin parfait d’un méchant de la saga James Bond : il est ainsi Le Chiffre dans Casino Royale, nouveau volet de la franchise qui le voit affronter le nouvel agent 007 Daniel Craig.En 2009, Mads Mikkelsen incarne le compositeur et chef d’orchestre russe dans le Coco Chanel & Igor Stravinsky de Jan Kounen, où il donne la réplique à Anna Mouglalis. En 2010, il est le guerrier muet et sauvage du film d’aventure danois Le Guerrier silencieux, Valhalla Rising, puis participe au blockbuster fantastique Le Choc des Titans, signé par le Français Louis Leterrier. Une carrière qui devrait prendre un tout autre tournant avec ce prix : les portes du cinéma indépendant américain lui sont grandes ouvertes, à Mads de faire les bons choix !