p style= »text-align: justify; »>Critique du film L'ombre du mal de James McTeigueFace aux blockbusters actuels – Prometheus, Cosmopolis, Madagascar 3…- un film plus modeste est sorti dans les salles sans faire beaucoup de bruits, c’est « L’ombre de mal » de James McTeigue. Un long-métrage sur le célèbre auteur et poète américain Edgar Allan Poe, ça peut intriguer. De plus, contre toute attente, le film n’est pas un biopic comme il y en a tant dans le cinéma actuel…

En effet, le film « L’ombre du mal » suit une enquête policière dont le meurtrier est assez fou pour recréer les horribles crimes nés de ses délires littéraires de l’auteur des « Histoires extraordinaires« , l’enjeu est de retrouver au plus vite son « double » démoniaque pour éviter de sombrer lui-même dans une folie sans retour… Un scénario ambitieux. Dans le rôle de l’écrivain, un acteur sous-estimé John Cusack et à la réalisation, James McTeigue qui avait connu le succès avec « V pour Vendetta« .

Mais dès le début du film, les scènes et les (mauvais) plans s’enchainent, le spectateur est comme balancé d’un bout à l’autre du scénario comme dans un vieux TV film. de plus, le personnage de Poe est, à ce moment-là, caricaturé et complètement décalé de l’image que l’on peut se faire de cet auteur torturé. Pas facile de se remettre à se raccrocher à l’histoire mais on n’y parvient avec quelques efforts.

Il faut reconnaître à L’ombre du mal un mérite incontestable : celui du scénario. Entrecroisant habilement une réalité ambiguë (les circonstances mystérieuses qui entourent la mort de Poe) et le délire fictionnel (les meurtres commis par un psychopathe lettré), le script du nouveau film de McTeigue se distingue par son originalité et sa fantaisie noire. Hélas, si l’argument promettait beaucoup, la mise en scène grand guignol gâche les potentialités d’un film qui s’abîme plus d’une fois dans des outrances ridicules, accentuées par la prestation affectée de John Cusack dans le rôle principal. En l’état, le film fait figure de série B frustrante.

Critique du film L'ombre du mal de James McTeigueL’intrigue est intéressante et peut faire découvrir à un large public l’univers sombre de Poe à travers les meurtres et les références à ces différentes oeuvres mais au final, le personnage prend le pas sur l’intrigue et le spectateur perd petit à petit l’envie de retrouver le réel assassin. Pâle au niveau des costumes et des décors, le film peut ressembler à une simple copie de « Sleepy Hollow« . Dommage. Avec une  telle idée, parcourir les derniers instants de la vie de Poe, le réalisateur avait le champ libre pour rendre cette histoire attrayante voir fascinante. Il a échoué. Même si à certains moments, pris dans un suspense, trop peu présent, le spectateur a envie de découvrir la suite. Malheureusement l’oeuvre de Poe n’est pas sublimé par ce film, l’interprétation de John Cusack est fade… Un film qui aurait pu être intéressant et très instructif…On ne peut que les conseiller aux personnes ayant lu les oeuvres de Poe, ces derniers pourront s’amuser à chercher les différentes références des nouvelles dans le film, pour les autres, le film n’a pas grand intérêt. S’attaquer à l’un des plus mystérieux auteur américain demande de la rigueur autant au niveau du scénario que de la mise en scène. Malheureusement, McTeigue a n’a pas tenu compte de cette règle. Donc en quelques mots, « L’ombre du mal » c’est vite vu, vite oublié.

zp8497586rq