Melody's Echo Chamber, l'internationaleAlors que son premier album fait un carton en Australie, la jeune française Melody’s Echo Chamber commence enfin à être reconnue en France…il serait temps !

Pitchfork entame son 2e festival automnal avec une révélation aux couleurs d’été indien acidulé et aux espoirs de pop bourgeonnante : Melody’s Echo Chamber. Le projet de la Frenchy de 25 ans suscite convoitise et gourmandise. Une voix vaporeuse, romantique, dynamitée par des guitares noisy. Des mélodies dream-pop qui surfent entre des synthés réverbérants et des nappes de batterie cristallines. Une excellente pop psychédélique !

La presse musicale internationale lui promet déjà un avenir arc-en-ciel. Elle trouve cela «surréaliste» et taille sa route, rentrant d’une tournée de 17 dates aux Etats-Unis avec les danois de The Raveonettes. C’est grâce à My Bee’s qu’elle rencontre, il y a deux ans, Kevin Parker, le pygmalion du groupe Tame Impala. Il lui propose d’assurer sa première partie. Elle lui demande de produire son album solo.

En quête d’une autre attitude, Melody Prochet change de latitude. A l’été 2011, direction l’Australie ; six semaines à Perth dans le studio de Tame Impala«C’était un peu n’importe quoi, avec une ambiance très années 70», se souvient-elle. Elle se pointe avec une démo. Et ressort avec un «truc totalement différent».Parker a mis de la TNT dans le thé musical de Prochet. Un cocktail explosif hautement buvable. Découvrez son premier single « I follow you« . Un titre très sympa, non ?

zp8497586rq