Critique de l'album "Crack my bones" de The ShoesMême si l’album « Crack my bones » de The Shoes est sorti il y a quelques mois, retour sur ce magnifique album.

Le duo français The Shoes, coqueluche de l’Angleterre et membre de la grande confrérie Reimoise avec leurs potes de studio Yuksek, Brodinski ou autre Bewitched Hands a sorti en mars 2011 leur premier album. Une réussite !

En effet, cet album avec des sons très variés entre titres dancefloor qui sembleront familiers aux fans de la première heure, et d’autres beaucoup plus pop dont vous tomberez amoureux (si ce n’est pas déjà fait). Un album qui donne le sourire, qui fait bouger et qui est parfaitement bien équilibré. Un bonheur !

Après deux ans et une poignée de singles – l’uppercute America, hymne de la blogosphere en 2009, le très entêtant People Movin, ou encore Bored synchronisé sur un épisode de la série américaine Gossip Girl - sans oublier de nombreux remixes, d’Etienne Daho à Shakira en passant par Santigold, des dates de concerts aux quatre coins du globe et un premier mini-album exclusif pour le Japon qui ne voulait plus attendre ; le duo The Shoes a décidé de disparaître quelques temps dans l’East London à l’abri d’oreilles indiscrètes, pour poser une touche finale à leur premier album. Et la qualité est au rendez-vous !