Critique de l'album Lite Comas de MoonengineerMoonengineer signe son premier album Lite Comas. Une exp?rience, un voyage musical, qu?il a mis 3 ans ? r?aliser entre la France, les Etats-Unis? et la lune. Il a ?crit et compos? seul ce disque autobiographique? sur sa vie, l?autre, la solitude, l?acceptation de soi?

Il se donne tout entier pourtant sa voix semble flotter, venir de loin. L?artiste joue avec les textures – des sons ?lectroniques aux notes de piano. Il d?compose les genres avec minutie ? berceuse, pop, ?lectro? pour cr?er son propre univers.

Un univers sombre et doux ? la fois. Un No Man?s land musical. On a justement souvent du mal ? s?y retrouver. On se sent loin de cette musique (Lion Dreams). D?autres chansons, ? l?inverse, nous transportent (Don?t want to listen). C?est le paradoxe de cet album ? ? la fois tr?s travaill? voire trop sophistiqu? mais parfois, profond et touchant.