La conférence de presse de la Quinzaine des Réalisateurs s’est tenue ce matin au Forum des Images à Paris. A cette occasion, Edouard Waintrop, délégué général, a dévoilé la sélection des films concourant pour la Caméra d’Or 2013. Sur les 3311 films proposés, 1489 longs et 1822 courts métrages étaient en lice pour faire partie des 21 films sélectionnés au final.

Le prestigieux Carrosse d’Or sera remis à Jane Campion.

Concernant les nouveautés de cette 45ème édition, une Assemblée Mondiale des Cinéastes a été crée par la Société des Réalisateurs de Films. Deux débats prendront donc place sur la Croisette à l’issue desquelles une état des lieux du cinéma dans le Monde et sa position dans les différents pays sera établi.

Sans plus attendre, voici la sélection officielle dévoilée lors de cette rencontre avec la presse. A l’honneur cette année : polars, comédies, films de genre, documentaires, etc. La sélection recouvre une large variété de chef d’oeuvres.

LONGS METRAGES
Les films en concours pour la Caméra d’Or sont mentionnés par une étoile.

  • A Strange Course of Events de Raphaël Nadjari
  • Les Apaches* de Thierry de Peretti
  • Après la nuit* de Basil Da Cunha
  • Blue Ruin de  Jeremy Saulnier
  • Le Congrès de Ari Folman (film d’ouverture)
  • La Danza de la realidad de Alejandro Jodorowsky
  • L’Escale* de Kaveh Bakhtiari
  • La Fille du 14 Juillet* de  Antonin Peretjatko
  • Henri de Yolande Moreau (film de clôture)
  • Ilo Ilo* de Anthony Chen
  • Jodorowsky’s Dune* de Franck Pavich
  • Last Days on Mars* de Ruairi Robinson
  • Les Garçons et Guillaume, à table !* de Guillaume Gallienne
  • Magic Magic de Sebastian Silva
  • On the Job de Erik Matti
  • Le Géant égoïste de Clio Barnard
  • Tip Top de Serge Bozon
  • Ugly de Anurag Kashyap
  • Un voyageur de Marcel Ophuls
  • L’Eté des poissons volants de Marcela Said
  • We Are What We Are de Jim Mickle

COURTS METRAGES 

  • Gambozinos de João Nicolau
  • Lágy Eső de Dénes Nagy
  • LE QUEPA SUR LA VILNI ! de Yann Le Quellec
  • Man kann nicht alles auf einmal tun, aber man kann alles auf einmal lassende Marie-Elsa Sgualdo
  • O umbra de nor de Radu Jude
  • Pouco mais de um mês de André Novais Oliveira
  • Que je tombe tout le temps ? de Eduardo Williams
  • Solecito de Oscar Ruiz Navia
  • Swimmer de Lynne Ramsay

D’ores et déjà, quelques tendances sont à noter. Trois comédies françaises, trois styles très différents (dont l’adaptation de la pièce de théâtre de Guillaume Gallienne, Les Garçons et Guillaume, à table!). Des films anglais, chiliens et taïwanais seront à l’honneur. Edouard Waintrop n’a pas manqué de souligner que cette sélection s’est révélée « très émouvante ».

En attendant de découvrir ces réalisations, restez connectés sur PUREchannel pour recevoir toutes les infos de la 66ème édition du Festival de Cannes !

La 45ème Quinzaine des Réalisateurs cannoise s’ouvrira par le film Le Congrès du réalisateur israélien Ari Folman. Jeudi 16 mai à 19h30 au Théâtre de la Croisette, Ari Folman présentera sa réalisation cinématographique tirée du roman The Futurological Congress de Stanislaw Lem.

La trame de l’histoire est la suivante : « Robin Wright (dans son propre rôle) se voit proposer par la Miramount d’être scannée. Son alias pourra ainsi être librement exploité dans tous les films que la major compagnie hollywoodienne décidera de tourner, même les plus commerciaux, ceux qu’elle avait jusque-là refusés. Pendant 20 ans, elle doit disparaître et reviendra comme invitée d’honneur du Congrès Miramount-Nagasaki dans un monde transformé et aux apparences fantastiques ».

Edouard Waintrop, délégué général, précise que le film « pose un regard halluciné sur notre avenir et celui du cinéma ». A l’instar de cette adaptation, la Quinzaine des Réalisateurs 2013 s’occupera de l’avenir du cinéma dans le monde.

Robin Wright interprète son propre rôle dans Le Congrès d’Ari Folman

p style= »text-align: justify; »>Créé en 2005, le Mobile Film Festival s’attache depuis 8 ans à découvrir, soutenir et accompagner les créateurs d’aujourd’hui, réalisateurs de demain. Bref, un énième festival de promotion du cinéma tout ce qu’il y a de plus traditionnel… Et bien justement non !

Comme son nom l’indique, le Mobile Film Festival a la particularité de mettre en avant des films courts, tournés exclusivement avec un smartphone; 1 Mobile ! 1 Minute ! 1 Film !. Sur le papier ça à l’air super simple. Dans les faits, raconter une histoire en une minute… C’est court, très court mais néanmoins amplement suffisant pour déceler le talent; les 50 films retenus en compétition officielle cette année en sont la preuve. Drôles, touchants, poignants, délirants… Qui aurait pu penser qu’il était possible de faire autant avec si peu?

De plus en plus de monde apparemment puisque l’édition de cette année à vue la participation de quelques 750 réalisateurs en herbe et ce en l’espace de seulement deux mois et demi. De ces 750 films, il n’en reste maintenant plus que 50. 50 créations originales soumisent au vote d’un jury composé de personnalités du cinéma. Gad Elmaleh, Kyan Khojandi, qu’on ne présente plus. Harry Tordjman et Bruno Muschio, respectivement producteur et co-auteur de Bref. Laure Gardette, la lauréate du César du meilleur montage 2012 pour Polisse. Pierre Pell, directeur artistique et chef décorateur de Michel Gondry, notamment. Nassim Si Ahmed, comédien des Lascars. Jessica Rosselet et Marc-Benoît Créancier, producteurs fondateurs de Easy Tiger. Frédéric Fleurier, directeur éditorial de Dailymotion. Amandine Lebrat, directrice de production chez Flair Production. Et Nous.

Oui, nous les internautes, car outre les 5 prix attribués par le jury (Meilleur film mobile, Meilleur Scénario, Meilleur Acteur, Meilleure Actrice, et un Prix de la Mise en scène), les films présentés en sélection sont aussi soumis à un vote en ligne dans le but d’attribuer cette distinction si particulier qu’est la reconnaissance du public.

Les votes sont ouverts jusqu’au 6 février, le Prix du Public étant décerné au film qui aura cumulé le plus de suffrages sur le site Web (via des SMS non surtaxés : www.mobilefilmfestival.com), via l’application Facebook dédiée : http://apps.facebook.com/mobilefilm-festival/ et sur la page Concours Dailymotion : http://www.dailymotion.com/contest/mobilefilmfestival2013.

Les différents vainqueurs de ce Mobile Film Festival 2013 seront révélé le 12 février au cinéma l’Arlequin lors d’une Cérémonie de remise des Prix qui sera marquée par la présence du jury et la projection sur grand écran des 50 films en compétition.

Renseignement supplémentaires sur le site officiel du festival.

Izia aux Césars

Césars 2013… 25 January 2013 par Nash dans Cinéma

p>Bonjour à tous,

 

Voici donc la liste annoncée des nominés aux Césars 2013…. sans beaucoup de surprises…

 

Avec en GRAS dans la liste, mes préférés, parce que….

 

Meilleur film :
- « Les adieux à la reine », de Benoît Jacquot
- « Amour », de Michael Haneke
- « Camille redouble » de Noémie Lvovsky
- « Dans la maison », de François Ozon
- « De rouille et d’os » de Jacques Audiard
- « Holy motors » de Léos Carax
- « Le prénom » de Mathieu Delaporte et Alexandre de la Patellière

Meilleur réalisateur :
- Benoît Jacquot pour « Les adieux à la reine »
- Michael Haneke pour « Amour »
- Noémie Lvovsky pour « Camille redouble »
- François Ozon pour « Dans la maison »
   – Jacques Audiard pour « De rouille et d’os »
- Léos Carax pour « Holy motors »
- Stéphane Brizé pour « Quelques heures de printemps »

Meilleure actrice :
   – Marion Cotillard dans « De rouille et d’os »
- Catherine Frot dans « Les saveurs du palais »
- Noémie Lvovsky dans « Camille redouble »
- Corinne Masiero dans « Louise Wimmer »
- Emmanuelle Riva dans « Amour »
- Léa Seydoux dans « Les adieux à la reine »
- Hélène Vincent dans « Quelques heures de printemps »

Meilleur acteur :
- Jean-Pierre Bacri dans « Cherchez Hortense »
- Patrick Bruel dans « Le prénom »
- Denis Lavant dans « Holy motors »
- Vincent Lindon dans « Quelques heures de printemps »
- Fabrice Luchini dans « Dans la maison »
- Jérémie Renier dans « Cloclo »
   – Jean-Louis Trintignant dans « Amour »  

Meilleure actrice dans un second rôle :
- Valérie Benguigui dans « Le prénom »
- Judith Chemla dans « Camille redouble »
- Isabelle Huppert dans « Amour »
- Yolande Moreau dans « Camille redouble »
- Edith Scob dans « Holy motors »

Meilleur acteur dans un second rôle :
- Guillaume de Tonquedec dans « Le prénom »
- Samir Guesmi dans « Camille redouble »
- Benoît Magimel dans « Cloclo »
- Claude Rich dans « Cherchez Hortense »
- Michel Vuillermoz dans « Camille redouble »

Meilleur espoir féminin :
- Alice de Lencquesaing dans « Au galop »
- Lola Dewaere dans « Mince alors! »
- Julia Faure dans « Camille redouble »
- India Hair dans « Camille redouble »
   – Izia Higelin dans « Mauvaise fille »  

Meilleur espoir masculin :
- Félix Moati dans « Télé gaucho »
- Kacey Mottet Klein dans « L’enfant d’en haut »
– Pierre Niney dans « Comme des frères »
- Matthias Schoenaerts dans « De rouille et d’os »
- Ernst Umhauer dans « Dans la maison »

Meilleur film étranger :
– « Argo » de Ben Affleck
- « Bullhead » de Michael R. Roskam
- « Laurence anyways » de Xavier Dolan
- « Oslo, 31 août » de Joachim Trier
- « La part des anges » de Ken Loach
- « Royal affair » de Nikolaj Arcel
- « A perdre la raison » de Joachim Lafosse

 

Rendez-vous le 22 février pour les résultats…

Les 5 films français les plus attendus 27 December 2012 par anthony dans Cinéma

Les 5 films français les plus attendus 1. Turf 
de Fabien Onteniente avec Alain Chabat, Edouard Baer, Gérard Depardieu

Synopsis : C’est l’histoire de quatre parieurs, quatre petits français qui fréquentent assidûment un PMU parisien Le Balto. Le Grec (l’ostéopathe), Fifi (qui vit chez sa mère concierge), Fortuné (l’antillais qui travaille à la Cogex) et Freddy (le flambeur) en ont marre de perdre le peu qu’ils ont et veulent arrêter le Turf…  Oui mais, selon la devise bien connue des turfistes : Jour de perte, veille de gain, le destin frappe au carreau !  Un destin qui porte des costumes de grand faiseur, un parieur de légende, connu comme le loup blanc sur tous les hippodromes, de tous les turfistes et… de la Police des Jeux : Monsieur Paul.  Ce « gentleman » de retour aux affaires, propose à ces ex-footballeurs, « le carré magique du CA Montrouge », d’acheter un « crack », en réalité une vieille carne qu’il a eu à l’oeil : Torpille.  Vont- ils triompher ou tout perdre, même leur amitié ? 

Les 5 films français les plus attendus 2. Vive la France
de Michaël Youn avec Michaël Youn,  José Garcia, Ary Abittan 

Synopsis : Muzafar et Feruz sont deux gentils bergers du Taboulistan… tout petit pays d’Asie centrale dont personne ne soupçonne l’existence. Afin de faire connaître son pays sur la scène internationale, le fils du président tabouli décide de se lancer dans le terrorisme «publicitaire» et de confier à nos deux bergers, plus naïfs que méchants, la mission de leur vie : détruire la Tour Eiffel ! Pour atteindre leur objectif, ils devront traverser le milieu le plus hostile qui soit : la France ! Une France, bien loin de l’Occident qu’on leur avait décrit : entre les nationalistes corses, les policiers zélés, les taxis malhonnêtes, les supporters violents, les employés râleurs, les serveurs pas-aimables, les administrations kafkaïennes et les erreurs médicales… rien ne leur sera épargné. Ils rencontreront heureusement Marianne jeune et jolie journaliste qui, pensant qu’ils sont deux sans-papiers, les aidera à traverser ces épreuves et leur fera découvrir un autre visage de la France… Celui d’une terre d’accueil, magnifique et généreuse, où il fait si bon vivre. Vive la France !

Les 5 films français les plus attendus 3. Möbius
d’Eric Rochant avec Jean Dujardin, Cécile de France, Tim Roth

Synopsis : Grégory Lioubov, un officier des services secrets russes est envoyé à Monaco afin de surveiller les agissements d’un puissant homme d’affaires. Dans le cadre de cette mission, son équipe recrute Alice, une surdouée de la finance. Soupçonnant sa trahison, Grégory va rompre la règle d’or et entrer en contact avec Alice, son agent infiltré. Naît entre eux une passion impossible qui va inexorablement précipiter leur chute.

Les 5 films français les plus attendus 4. L’Ecume des jours
de Michel Gondry avec Audrey Tautou, Romain Duris, Omar Sy 

Synopsis : L’histoire surréelle et poétique d’un jeune homme idéaliste et inventif, Colin, qui rencontre Chloé, une jeune femme semblant être l’incarnation d’un blues de Duke Ellington. Leur mariage idyllique tourne à l’amertume quand Chloé tombe malade d’un nénuphar qui grandit dans son poumon. Pour payer ses soins, dans un Paris fantasmatique, Colin doit travailler dans des conditions de plus en plus absurdes, pendant qu’autour d’eux leur appartement se dégrade et que leur groupe d’amis, dont le talentueux Nicolas, et Chick, fanatique du philosophe Jean-Sol Partre, se délite.

Les 5 films français les plus attendus 5. Boule et Bill
d’Alexandre Charlot, Franck Magnier avec Franck Dubosc, Marina Foïs, Charles Crombez
Synopsis : Tout commence à la SPA. Un jeune cocker se morfond dans sa cage. Il ne trouve pas les maîtres de ses rêves. Soudain, apparaît un petit garçon, aussi roux que lui. Qui se ressemble s’assemble : c’est le coup de foudre. Pour Boule et Bill, c’est le début d’une grande amitié. Pour les parents, c’est le début des ennuis… Et c’est parti pour une grande aventure en famille !