Jonah Hill, le burlesqueActuellement à l’affiche de 21 Jump Street et de The Sitter, Jonah Hill est sollicité dans de nombreuses comédies américaines. Après Eddie Murphy, Jim Carrey et Ben Stiller qui ont enchainé un nombre impressionnant de comédies en peu de temps, voici venu le phénomène Jonah Hill.

Né à Los Angeles, Jonah a manifesté un fort intérêt pour l’écriture, inspiré par les aventures des Simpson et du « The Larry Sanders Show« . Il décide alors d’étudier l’écriture et le théâtre à la New School de New York. C’est là, en écrivant des courts métrages et jouant la comédie, qu’il se lie d’amitié avec Rebecca et Jake Hoffman, fille et fils de l’illustre acteur. Ce dernier est rapidement séduit par les talents de comédien de Jonah Hill, au point de l’aider à passer une audition pour un petit rôle dans J’adore Huckabees. Sa carrière est dès lors lancée.

Puis tout s’enchaine. Peter Principato, son agent, lui présente alors Judd Apatow : c’est le début d’une riche collaboration et d’une grande amitié. Le réalisateur lui confie, d’abord, le petit mais marquant rôle de l’acheteur Geek sur Ebay dans 40 ans, toujours puceau. Ils se retrouvent ensuite pour En cloque, mode d’emploi (2007), où Jonah Hill donne la réplique à Seth Rogen et Katherine Heigl. En 2009, il tourne pour la troisième fois sous la direction de Judd Apatow dans Funny People, où il côtoie des comédiens qu’il connait bien : Adam Sandler (il jouait son fils dans Click en 2006) et Seth Rogen.

C’est en 2007 que Jonah Hill est pour la première fois en tête d’affiche avec la comédie déjantée SuperGrave réalisée par Greg Mottola et produite par Apatow, énorme succès au Box-Office (près de 170 millions de dollars de recettes), dans laquelle il retrouve Seth Rogen, mais a aussi pour partenaire Michael Cera. En 2010, il tient le haut de l’affiche de la « suite » de Sans Sarah rien ne va !, intitulée American Trip, toujours écrit par son ami Jason Segel et produit par Judd Apatow.

Jonah Hill, le burlesqueLoin de se cantonner au seul registre de la comédie, qui semble être devenu au fil des ans sa marque de fabrique, il n’hésite pas à prêter sa voix pour des films d’animation (HortonDragons et Megamind), mais aussi à jouer dans des comédies plus matures (Cyrus en 2010) et dans le film dramatique Le Stratège (2011) qui lui permet, en plus de côtoyer un certain Brad Pitt, d’être nommé à l’Oscar et au Golden Globe du Meilleur acteur dans un second rôle. Très sollicité, Jonah Hill s’essaye aussi à la production (Brüno) et l’écriture : il crée ainsi, en 2011, la série animée Allen Gregory pour laquelle il prête également sa voix, En 2012, 21 Jump Street avec Channing Tatum, The Sitter, comédie tournée avant sa perte de poids drastique, et Voisins du troisième type, en compagnie de plusieurs pointures de la comédie US, comme Ben Stiller et Vince Vaughn. Mais une question demeure : en tournant toujours avec les mêmes réalisateurs et les mêmes acteurs, Jonah Hill prouve qu’il aime tourner dans des comédies.

Mais avec cette perte de poids, l’acteur vise-t-il d’autres rôles ? Veut-il commencer à jouer dans des films d’actions et se conformer aux standards hollywoodiens ? La question reste en suspens…