Critique du film The Devil InsideThe Devil Inside c’est le film d’horreur immanquable de ce début d’année. C’est aussi le film qui signe le tournant du réalisateur William Brent Bell alors connu pour la trilogie Paranormal Activity. Evidemment le réalisateur est attendu au tournant par tous les férus de films d’épouvante, et aux vues de la bande annonce cela s’annonçait assez proche du format des Paranormals : film sous forme de documentaire, un démon habitant le corps de personnes humaines et de l’abus de stress à haute dose. Pari réussi pour ce « changement de cap », le film est effrayant sans abuser à outrance des effets de sursaut et psychologiquement dérangeant. Mais l’histoire contribue grandement à l’intérêt du film.

 Un soir de 1989, la police reçoit un appel d’une certaine Maria Rossi qui reconnaît avoir sauvagement assassiné trois personnes. Vingt ans plus tard, sa fille, Isabella cherche à comprendre ce qui s’est vraiment passé cette nuit-là. Elle se rend en Italie, à l’hôpital Centrino pour psychopathes où Maria est enfermée, pour savoir si sa mère est déséquilibrée ou possédée par le diable. Pour soigner la démente, Isabella fait appel à deux jeunes exorcistes qui utilisent des méthodes peu orthodoxes, mêlant la science et la religion. Ils devront alors affronter le Mal absolu qui a pris possession de Maria : quatre démons d’une puissance redoutable.

Le format du film c’est-à-dire le fait de filmer sous forme de documentaire donne toujours un côté très réaliste à l’histoire ce qui est d’autant plus effrayant. Le fait de tourner le film à Rome dans un cadre ecclésiastique avec des personnes religieuses n’enlève rien à au côté dérangeant et surtout attirant du film ! Le film est truffé de scènes dérangeantes comme la scène avec le prêtre qui en baptisant un enfant tente de le noyer à cause du démon qui est en lui. C’est très inattendu surtout du point de vue américain qui a un rejet complet de l’utilisation des jeunes enfants dans les films d’horreur ou enquêtes policières. Il y a également toutes ces scènes de contorsion pendant lesquelles l’on voit des femmes se démembrer. C’est différent de tout ce qu’on a pu voir dans les autres films d’horreur, donc on apprécie la créativité.

Par contre, le film est décevant sur deux points. La fin est trop décevante et proche des autres films du réalisateur et se termine d’une manière trop violente, ce qui casse le rythme du film, la montée en puissance aurait du continuer, c’était léger.

En conclusion le film est bien réalisé et rehausse un peu le niveau actuel des films d’horreur mais est décevant sur la fin. A voir très vite dans vos salles ou lors de la sortie en DVD !