Critique d'Intouchables d'Eric Toledano et Olivier NakacheOn peut ne pas aimer les comédies populaires. Mais Intouchables est une histoire qui touche. Le film est drôle certes, mais il parle surtout d’amitié. Une amitié entre un richissime aristocrate, devenu tétraplégique suite à un accident de parapente et un jeune de banlieue abonné aux Assedic. Driss, le jeune sénégalais, est engagé comme aide à domicile chez Philippe.

Deux personnes qui n’ont rien en commun  mais qui vont apprendre de leurs différences. On regrette par contre cette succession de clichés sur les banlieues. Driss, interprété par Omar Sy, resterait insensible à la musique classique et à la peinture abstraite. Il aurait forcément 15 frères et soeurs etc.

C’est un film qui rassemble. Le nouveau « Bienvenue chez les Chtis ».